Carole

Big Apple, cloches de Pâques et fleurs

Des photos toutes fraîches de New York :
http://picasaweb.google.ca/damien.smagghe/NewYorkAvril2010#
ou la grosse pomme version bucolique avec l’éclosion du printemps

_mg_62993

_mg_6305

_mg_6311

summertime

Pour découvrir de nouvelles vues du Québec :

http://www.weebow.org./quebec2009/album_list/sort=recent&my=false

Nos amis montréalais (pour Éline)

marmotte

Et ceux qu’on ne connaît pas encore

baleine

merci à Marie, notre visiteuse, pour les photos

plateau

Marie, est-ce que je peux montrer tes photos pour faire voyager nos bloggeurs? Non, ce n’est pas nous sur la terrasse.

ça déménage en 2009, encore et encore

unknown

Pour ne jamais s’ennuyer, nous avons trouvé une nouvelle activité: déménager tous les 3 mois. Pour ceux qui ne le savaient pas: fini la coloc, on a notre premier chez nous américain. Dans le mile end, on vous en a déjà parlé, c’est le quartier où on a aterri et qu’on a adopté. Maintenant, on voit beaucoup mieux les écureuils et les oiseaux dans le jardin. Nos voisins sont multi-culturels. Indiens (ça sent bon les épices au moment du souper), grecques, italiens, anglophones et encore beaucoup de français (on en voit partout!). Mais où sont les québécois? Et bien sûr, nos principaux voisins sont les juifs askénazes parlant le yiddish et vivant en communauté et en costume traditionnel, ils ne communiquent pas et ne s’intègrent avec la population occidentale. Mais ils sont très calmes, et leurs enfants dessinent des arcs-en-ciel sur les trottoirs.

le retour des citrons sans images

Dur dur pour les citrons de continuer le récit sans images, pour nous en noir et blanc ou en couleur c’est indispensable. Donc imaginons que les appareils photos ont disparu de la planète et les scanner aussi, nous avons juste internet et c’est déjà bien. Bon on n’avait laissé nos fidèles visiteurs sur le bord du chemin, reprenons la route sans attendre!!
En juillet 2009, phénomène marquant ici: il pleut presque tous les jours, nous sommes maintenant des grenouilles au pays des caribous (soit dit en passant, on n’a jamais vu de caribou! mensonges et trahisons…). Ce que vous avez raté en sons et images: le festival de Jazz de Montréal, le festival juste pour rire, le concours international de feux d’artifices tous les samedis, les weeks end du monde… Le centre de Montréal est en été une grande cour de récréation avec des scènes en masse répendues sur le quartier de la place des Arts, des gigolos sur des échasses, des fanfares, des défilés de jumeaux, des grands écrans pour retransmettre les concerts gratuits (comme celui de Ben Harper). Des mélomanes côtoient de vifs fêtards, des boulevards deviennent des ruelles piétonnes, des feux d’artifices retentissent en début et fin de chaque festival. Et cela depuis le début du mois.
Comment sont les montréalais en ce moment? Toujours en tenue de plage: tongs (gougounes), débardeur (ce mot n’existe pas ici), mini mini robe (ou camisole) le concept est de ne plus avoir de tissu après la culotte, grosse grosse lunettes noir.
Certains grands axes sont fermés pour laisser vivre les noctambules et créér de façon éphémère des rues pietonnes dans une ambiance village. Des artistes de rues s’expriment librement deux soirs de suite sur le bitume: un espace de 2 mètre sur trois pour peindre, un atelier à ciel ouvert. Une caravane-orchestre posée sur Saint-denis, jouant de ses klaxons et de ses instruments insolites incorporés au véhicule artisanellement…
Vous arrivez à imaginer??