avril 2009

vue de la chambre

saint-viateur

Ce soir à 19H24 au 5635 avenue du Parc. Notre fenêtre donne sur l’église néobyzantine Saint-Antoine de la rue Saint-Viateur.
Construit pas les irlandais, c’est le lieu de culte des polonais (messe en anglais et polonais d’après mon guide bien sûr). La rue Saint-Viateur, c’est là aussi où se trouve de délicieux cafés/terrasses très italiens, la fabrique de bagels, les boulangeries, les boutiques artisanales, mode/design/retro, les rôtisseries polonaises et les ouzérais grecques. Dans le quartier vit aussi une communauté yiddish avec costumes en toutes circonstances climatiques (plastique sur les chapeaux quand il pleut). On vous montrera la vie quartier demain.

citrons à lunettes

citrons-lunettes1

Mais quels sont les derniers délires des citrons ?
Se goinfrer de bagels, sympathiser avec les écureuils du Mont-Royal, boire de la bière aromatisée à la pomme et partir à Ottawa seul sous la neige et dans le vent pour passer des entrevues. Il y avait des stalactites sous les voitures.
Sur la route, je rencontre plein de gens : chauffeur de bus me déposant gentiment juste devant mon entretien, gens dans les rues profitant que j’ai un plan de touriste dans la main pour taper la discute, mamies cherchant sa rue me prenant pour une québécoise etc…

feu piétons

feu-canadien

Ici on apprend une chose : ce n’est pas parce qu’on est dans la bonne rue que l’on est arrivé à destination !
Du 5050 boul. St Laurent au 2500, voilà une bonne marche. Les avenues traversent entièrement la ville horizontalement ou verticalement (pas le droit à l’oblique !), c’est du coup indispensable pour se retrouver quelque part de donner le croisement entre deux rues ! On pratique depuis un nouveau sport : la rando en ville. La station de métro la plus proche : pas de souci j’y suis en 20 minutes (les stations ne sont pas très rapprochées les unes aux autres). Aller au bout de la rue où on habite : 45 minutes (sans le bus) !

en perspective

en-perspective

Vous nous suivez toujours ? c’est qu’il faut beaucoup marcher ici ! Mal aux pattes, j’ai plein d’ampoules.
Voyez ce que vous ratez.

échoué…

saint-laurent

Et au bout de la rue photographiée précédemment, une barque pour rejoindre l’océan sur les berges du Saint-Laurent.
Quelques résidus de neige.